b+b : PIMP MY PORSCHE !

Par Michel Tona | Photos archives Rainer Buchmann

Si vous lisiez la presse auto il y a quarante ans, vous devez vous souvenir des curieuses 911 Rainbow, Flatnose ou 928 cabriolet blanches. Elles étaient l’œuvre de Rainer Buchmann, fondateur de b+b. Il y a cinq ans, celui-ci a relancé sa firme. Ferdinand l’a rencontré au dernier Salon de Francfort. Comme Alice, suivez le lapin blanc…

Enfant du baby boom et fils d’un couturier fort en vue de Francfort, Rainer Buchmann a toujours voulu faire carrière dans l’automobile. Mais surtout pas comme salarié. Son truc à lui, c’est de créer sa boîte. Il débute à la fin des années 1960 en repeignant dans des couleurs flashy sa Coccinelle, puis celles des copains. Il multiplie les achats-reventes de Coccinelle puis de Volkswagen Karmann Ghia, le produit de chaque transaction lui permettant de monter dans l’échelle automobile.
(Découvrez la suite de l’article dans le numéro 29). 

Slider

Le numéro 29 à commander d’urgence !

COMMANDEZ LE ICI