964 SPEEDSTER
RÉFECTION CARROSSERIE SANS PEINTURE

Texte Pascal Dro | Photos Philippe Boutié

Alors que plus un professionnel n’imaginait pouvoir sauver sa peinture, une conversation anodine avec les spécialistes de Sonax, Flex et Passion Detailing a débouché sur une incroyable résurrection. Sorti d’un nuage épais, le Pace Car de la Ferdinand Cup est sauvé.

Vous l’avez sans doute vu en piste, ce Pace Car de la Ferdinand Cup. Cette très belle 964 Speedster de 1994 avait pourtant eu une vie, certes courte, mais agitée. En dépit de ses 20 000 km, la peinture, qui avait été refaite en 1996, avait un peu souffert. Il y avait deux raisons à cela.
D’une part, dès ses premières années passées sous le soleil de Los Angeles, elle avait été peu soignée par ses deux premiers propriétaires. C’est même un peu endommagée qu’elle avait débarqué en France. Là, entièrement mise à nu, elle avait été restaurée à neuf, avec soin, par l’ami Éric Séchaud après être passée en peinture. Mais, pas de chance, le peintre en question était surtout… carrossier ! Et il n’avait pas été très soigneux. Si bien qu’au soleil, on voyait apparaître par endroits, sous le vernis, des reliefs inquiétants qui résultaient certainement des traces de préparation.
(Découvrez la suite de l’article dans le numéro 31). 

Le numéro 31 à commander d’urgence !

COMMANDEZ LE ICI
JE M’ABONNE

LES DERNIERS REPORTAGES