COLLECTION

L’incroyable collection de Mr Jean

Photos Thierry Gromik, LAT et DPPI

L’homme possède ce qu’on appelle un caractère bien trempé. Secret, opiniâtre, talentueux… Il est avant tout un amoureux fou de la course. Pour constituer cette collection unique au monde, au fil des années, il n’a procédé que par « coups de cœur » successifs et par passion, sans autre considération. Pour la première fois, et avec toutes les précautions de sécurité nécessaires, il nous ouvre les portes de cette collection totalement authentique, restée jusque-là secrète.

    La rencontre avait débuté par téléphone, à la suite d’une petite annonce parue sur Le Bon Coin. Pour des pièces de Porsche ancienne, bien entendu… Au bout du fil, l’homme savait vraisemblablement de quoi il parlait, sans vouloir trop en dire pour autant. Les années passées dans la course et les autos anciennes lui avaient appris les vertus de la discrétion… Bref, minute après minute, d’autres pièces pour la restauration de la 964 Carrera RS de Ferdinand devenaient disponibles. Si bien que, leur nombre croissant, je me dis alors qu’il fallait monter dans le vieux break de Cape Éditions et prendre la route du Sud.
Parvenu sur place, l’homme apparaissait chaleureux, certes, mais restait méfiant en dépit de mes intentions pacifiques. Mais ce qui me frappait, c’était à quel point il devenait immédiatement passionnant et semblait littéralement habité par son histoire et sa passion. Immédiatement, il affirmait ne pas connaître Ferdinand, ce qui arrive encore de temps en temps. Bref, nous bavardons et il me fait promettre de ne rien dire de ce que j’allais voir, pas même du lieu visité, avant de me faire découvrir sa caverne.
   La suite ? Eh bien, très simplement, une fois les portes ouvertes, je me suis trouvé en présence de la plus incroyable collection de Porsche de course : SC Gr. 4 ex-Alméras d’époque, 2.7 RS, 3.0 RS, 2.8 RSR 3.0 RSR, 962, 964 Turbo S Leichtbau, 993 GT2… Et autant de pièces, d’organes, de moteurs, de roues, etc. qu’il en faudrait pour organiser un championnat historique monomarque complet ! De manière géniale, elles ne sont pas toutes blanches, comme trop souvent. « C’est vrai, j’ai changé pas mal de couleurs, en fonction de mes envies. Mais tu sais, à une époque, entre RS et RSR de toutes cylindrées, il y en avait dix-sept ici. Et toutes, à l’exception d’une seule, étaient blanches. Cela me rendait fou. Alors, j’ai changé les couleurs sur certaines. À l’époque, cela se faisait et ne posait de souci à personne. L’intégrisme automobile est finalement un phénomène récent ». (découvrez la suite de l’article dans le numéro 21)

Slider
Slider
À découvrir aussi dans le numéro 21

CARRERA 3.2

« G50 » ou « 915 », la vérité sur ces deux boîtes de vitesses.

PHILOSOPHIE

Une 911 T passée en 2.7, totalement préservée par trois fous successifs.

MASTERCLASS by FERDINAND

Récit d’un week-end magique avec les lecteurs de Ferdinand et Jean-Claude Andruet sur les routes du Monte-Carlo.

COMMANDEZ LE N°21
2018-08-18T13:35:04+00:00