LA RÉPONSE DU CRÉMIER À LA KREMER

Par Philippe Planeix – Photos Kremer et Ph. Planeix

À 701 948 € HT pièce, les 77 exemplaires de la Porsche 935 de 700 ch, réalisée sur base de 991 GT2 RS et présentée par Porsche le 29 septembre, ont déjà tous trouvé preneur. Chez Kremer, qui est le vrai roi des 935, venez avec votre 997 et vous repartirez avec une 935 Kremer sur mesure. Pour 200 000 €. En version route ou en version course.

C’est le cas des Porsche Kremer, en l’occurrence. D’une par t parce qu’elles ont disparu de la circulation depuis très longtemps. Et, d’autre par t, parce que les K2 et K3 dernières du nom datent des années 80. Mais avant cela, Kremer a été une véritable gloire des pistes, un nom connu dans le monde entier pour avoir su battre les Porsche 935 d’usine, avant de sombrer dans l’oubli. Ou, du moins, c’est ce que nous avons cru…
Car, au hasard de mes pérégrinations dans les paddocks, en Allemagne, je me suis récemment retrouvé dans une situation totalement inattendue. Imaginez : vous entrouvrez la porte d’un garage et… elle est là, prête à bondir. Vous voilà en train de rajeunir, vos amours de jeunesse et vos souvenirs reviennent à vitesse grand V. Jamais je n’aurais pensé recroiser une Porsche Kremer de course. Je pensais que l’histoire était terminée. Et que nous nous devrions désormais nous contenter des souvenirs glanés çà et là dans les magazines et les musées, dans les expos et sur les affiches des épreuves d’endurance des Seventies. (Découvrez la suite de l’article dans le numéro 26). 

Slider
À découvrir aussi dans le numéro 26
COMMANDEZ LE N°26
2019-01-21T14:40:47+02:00