LE RETOUR DE LA PORSCHE 935

Basée sur la dernière 911 GT2 RS type 991, la Porsche 935 version 2018 reprend les ligne de la célèbre Moby Dick de 1978. Réservée à un usage sur piste, elle n’est cependant pas homologuée pour la compétition.
Octobre 2018 – Les News de Ferdinand

Dévoilée lors de son rassemblement annuel de voitures de course historiques Rennsport Reunion organisé sur le Laguna Seca Raceway en Californie, cette nouvelle Porsche 935 sera produite en série limitée à 77 exemplaires. « Cette voiture spectaculaire est un cadeau de Porsche Motorsport à tous les fans du monde entier. N’étant pas soumise à une homologation, les ingénieurs et les designers n’ont pas eu à suivre les règles habituelles et ont bénéficié d’une grande liberté dans le développement. » explique Frank-Steffen Walliser, vice-président de Motorsport & GT Cars.

Moby Dick

Cette nouvelle Porsche 935 s’inspire donc très largement du look de la fameuse 935 Moby Dick lancée en 1976. À l’origine, cette première 935 était une voiture de course sur base de 911 extérieurement bodybuildée avec des blocs optiques intégrés au bouclier, qui remplaçaient les traditionnels feux ronds trônant sur le capot, afin d’affiner l’aérodynamisme de l’engin. Équipée d’un flat-six biturbo, elle a dominé le monde de l’endurance dans les années 1980 avec notamment une victoire aux 24 Heures du Mans de 1979. En 1978, son ultime évolution, la 935/78 fut rapidement baptisée Moby Dick car elle faisait penser à la baleine blanche du roman éponyme de Herman Melville, en raison de sa poupe allongée et de la teinte dominante de sa livrée.

Fidèle au modèle de 1978

Sur cette nouvelle version de la 935, bien que la structure de base soit toujours en alliage d’aluminium et d’acier, de nombreux éléments ont été remplacés par des pièces en composite de fibre de carbone (PFRC). Côté design, les éléments de la carrosserie sont fidèles à ceux de la 935 originelle comme le capot avant aplani avec feux dans le bouclier, les ailes élargies, l’aileron arrière massif mesurant 1,91 m sur 40 cm et la poupe allongée. En revanche, les rétroviseurs proviennent de l’actuelle 911 RSR et l’aileron arrière comporte des LED rappelant la 919 Hybrid.

Une baleine blanche de 700 ch

Le capot arrière de la nouvelle 935 abrite un six-cylindres à plat 3.8 biturbo de 700 ch, un moteur très proche de celui qui équipe la 911 GT2 RS homologuée pour la route. La puissance est transmise aux roues arrière de 310 mm de large par l’intermédiaire d’une transmission à sept rapports Porsche Doppelkupplung (PDK). Moteur et transmission sont montés sur des supports rigides et les liaisons au sol sont conçues pour le circuit. L’habitacle climatisé reçoit un siège baquet (un second en option), un arceau-cage, un extincteur, ou encore une instrumentation digitale permettant de calibrer les deux circuits de freinage (avant/arrière), le contrôle de stabilité et autres aides à la conduite. Et si La fibre de carbone est omniprésente dans l’habitacle, le pommeau du levier de vitesses arbore une finition en bois laminé évoquant des voitures de course comme la 917 ou la 909 Bergspyder ainsi que l’hypercar Carrera GT.
Avec seulement 1380 kg sur la balance, soit 60 kg de moins qu’une GT2 RS équipée du pack Weissach, et des étriers à six pistons à l’avant (disques auto-ventilés de 390 mm) et à quatre pistons à l’arrière (disques de 355 mm), la Porsche 935 offre un freinage qualifié « d’exceptionnel » par le constructeur.

La Porsche 935 ne sera produite qu’à seulement 77 exemplaires. La voiture est affichée au prix de 701.948 euros (hors taxes). Gris foncé de base, elle peut être équipée en option de la livrée historique Martini. Les premières livraisons sont annoncées pour juin 2019.

Photos : Porsche

Slider
Slider
2018-11-07T14:26:14+00:00