L’HOMME QUI PRENAIT SON TEMPS

Par Pascal Dro – Photos Morgan Mathurin

Si vous suivez nos pérégrinations, vous le savez : c’est toujours par un « ami d’un ami » que la tribu Ferdinand s’agrandit. Cette fois, ce n’était pas différent… Stéphane Quenin, nous l’avions vu deux fois. C’est Pierre Arthaud, qui avait assuré le remontage de la Porsche Carrera RS, qui nous l’avait présenté. Une petite voix, un personnage qui ne fait pas de bruit, mais un œil incontestablement affuté, comme en attestaient ses remarques sur l’une ou l’autre des Porsche dont nous parlions ou qui se trouvaient sous nos yeux.

Il nous avait rejoints lors de la manche de la Ferdinand Cup sur le Circuit Paul Ricard, examinant les autos présentes sous toutes leurs coutures. Et puis, il y avait cette 964, dont il a suivi de près la renaissance, ses commentaires toujours bienveillants et encourageants, son œil expert et sa connaissance des Porsche et de leur petit monde.

Alors nous avions décidé de passer le voir. Morgan, notre excellent photographe du Sud-Est, était disponible. Nous y sommes donc allés. Sur place, à son image, règne la discrétion. Dissimulé le long des allées sur-fréquentées de la zone industrielle de la Pioline, à l’entrée d’Aubagne, rien ne permet d’identifier son antre. Nous nous perdons. Nous l’appelons. Il explique et nous finissons par trouver. Sur le par vis, une 911 « Série G » en piteux état. Forcément, elle suscite des questions : « C’est quoi ? ». Et sa réponse, aussi calme que posée, ne nous étonne pas. « Un client qui voulait juste ceci et cela et la finir tout seul car il n’avait pas les moyens d’aller plus loin. Nous en avons fait beaucoup plus… et ce n’était toujours pas suffisant. Des rêveurs, il y en a quelques-uns ». (Découvrez la suite de l’article dans le numéro 26). 

Slider
À découvrir aussi dans le numéro 26
COMMANDEZ LE N°26
2019-01-21T14:45:59+02:00