MAX HOFFMANN ET FRANK LLOYD WRIGHT : RENCONTRE D’ESTHÈTES

Texte et photos Porsche AG | Adaptation Ferdinand

Si Max Hoffman est connu des porschistes pour avoir importé les 356 aux États-Unis, il est aussi celui par qui les Speedsters sont nés. Frank Lloyd Wright, pour sa part, n’est rien moins que le plus influent des architectes américains du siècle dernier. Il a créé la villa-type de l’American Dream. Pour Max Hoffman, donc, mais aussi pour Sinatra, Monroe et tant d’autres.

Je conduisais en direction du Sud de l’État de New York, vers Manhattan. La pluie tombait dru et clapotait sur la toile de ma 356. Les deux essuie-glaces chromés battaient la mesure et s’efforçaient de me procurer une certaine sécurité.
C’était une balade d’environ deux heures qui devait me mener, par le Taconic State Parkway, jusqu’à Rye, dans le comté de Westchester, et plus précisément dans Island Drive, communauté très huppée et bien gardée. Là, pas de nom, pas de numéro sur les maisons et, pourtant, après une centaine de mètres, la Porsche a trouvé presque seule sa destination.
(Découvrez la suite de l’article dans le numéro 29). 

Slider

Le numéro 29 à commander d’urgence !

COMMANDEZ LE ICI