DÉFI

Le défi de Bernard : Objectif 300 km/h en Porsche 911

Photos: Morgan Mathurin

Après le succès du Masterclass sur les routes du Monte-Carlo, avec Jean-Claude Andruet, nous avions lancé l’idée du défi consistant à franchir les 300 km/h, au volant, sur le Circuit Paul Ricard. Seul Bernard Lacquemanne l’a relevé. Chapeau bas pour son courage et sa gentillesse.

  L’idée ne date pas d’hier, certes. Mais, cette fois, elle prend forme avec tous les atouts possibles, dans le plus prestigieux des décors, avec un coach extraordinaire.
Ainsi, dans le cadre du tracé de 5,8 km du magnifique Circuit Paul Ricard, qui servira au prochain Grand Prix de France de Formule 1, rendez-vous est pris avec notre porschiste.

Sur place, il est désormais possible d’apprendre à piloter, de se perfectionner et même de devenir un véritable champion grâce à l’expertise d’un pilote professionnel. Le coach, Antoine Leclerc, qui fut Champion de France GT et pilote d’usine Bentley, conseille, depuis lors, Bernard dans son parcours de futur pilote.

Propriétaire de cette 997 GT3 RS, Bernard est, bien entendu, fou de course automobile. Il a couru en rallye jusqu’en 1983, copilotant même lors de plusieurs Monte-Carlo. Il s’est ensuite concentré sur le développement de sa jeune entreprise, se promettant de « remettre cela » lorsqu’il la revendrait. Trente ans plus tard, c’est chose faite.

Il décide donc de reprendre les choses là où il les avait laissées mais avec la prudence apprise au cours de ces années. Ainsi a-t-il fait appel à Antoine pour le conseiller, travailler à bord avec lui et envisager la suite, c’est-à-dire assouvir son envie de courir sur circuit. Une chose qu’il n’avait jamais faite jusque là.

De son côté, Antoine, avec sa gentillesse et son écoute attentionnée, a parfaitement cerné les envies et les freins existant dans l’esprit de son poulain. « Bernard est, logiquement, un homme brillant, avec les pieds sur terre et un parcours professionnel très réussi. Il sait très exactement ce qu’il veut et se connaît bien. À moi de lui apporter de petites choses sur le chapitre technique mais également de répondre à ses besoins en termes de management du stress, par exemple.

Ainsi, quand nous lui avons proposé ce ‘’défi à 300 km/h’’, il a bien entendu répondu ‘’OK’’ sans hésiter. Mais entre le dire et le réussir, il y a un peu de travail, surtout sur les plans mental et technique. (découvrez la suite de l’article dans le numéro 23).

Slider
À découvrir aussi dans le numéro 23

PORSCHE 968 ROADSTER

Dénichée voici deux ans, cette version Amaranth Violet de 1995 a révélé un étonnant parcours…

NOUVEAUTÉ

Porsche 911 T : quand Porsche pille son histoire et prend les « oies du Bon Dieu pour des canards sauvages ».

VIDEO STAR

La véritable aventure de Magnus Walker à Paris.