RESTAURATION AU LONG COURS

Par Julien Gallienne

Habituellement, le « chapo » d’un article a pour rôle de donner envie de le lire. Mais, cette fois, c’est inutile : le sujet est si beau, si simple, si touchant et tellement en phase avec l’esprit que nous avons souhaité créer et que nous tentons de faire vivre au sein de la « tribu » des lecteurs de Ferdinand que je vous invite simplement à le découvrir sans attendre.

Un jour de la fin de l’année 2019, nous avons reçu à la rédaction un coup de fil d’un jeune homme qui nous a raconté, de manière assez désordonnée, une longue histoire où se mêlaient éléments personnels, familiaux et « porschistiques ». Nous recevons ce genre d’appel de temps à autre, mais sans qu’ils fassent tous impression. Et puis, dans le flot de l’histoire, sont arrivées les notions d’entraide, d’amitié et de partage qui sont si importantes pour nous dans ce monde Porsche qui change trop vite. Sont ensuite venus les noms des porschistes qui avaient apporté leur aide, la plupart du temps gracieuse, à cette aventure. Et il s’agissait de tous – ou presque – ceux que vous rencontrez à longueur d’année dans nos pages. Ceux avec lesquels on partage. Ceux grâce auxquels nous existons et qui aident tant de porschistes à vivre leur passion.
(Découvrez la suite de l’article dans le numéro 31). 

Le numéro 31 à commander d’urgence !

COMMANDEZ LE ICI
JE M’ABONNE

LES DERNIERS REPORTAGES